Que vous soyez prêt ou non, le cannabis arrive dans le quartier – et partout au Canada. Alors que le débat sur la légalisation de la marijuana se poursuit, de nombreuses entreprises attendent dans les coulisses pour s’installer au rez-de-chaussée de cette industrie en évolution rapide. Et pourquoi pas ? Les consommateurs auront besoin d’aide pour faire des choix éclairés et pour comprendre le paysage vert.

L’une d’entre elles est la société torontoise Hempster, qui se présente comme une marque de cannabis communautaire et de style de vie dont la mission est de permettre aux Canadiens de faire des choix judicieux et d’aider les Canadiens à trouver les produits de cannabis légaux les mieux adaptés à leurs besoins.

Hempster’s est une entreprise relativement nouvelle, cofondée par deux amis, Dustin Laren, 28 ans, et Roey Fishman, 27 ans. L’un vient du développement immobilier et l’autre est avocat, et les deux viennent d’une solide formation économique. Les deux amis se sont vite rendu compte qu’il y avait un créneau à combler dans cette industrie en plein essor – et ils savaient qu’ils avaient mieux à faire avant que le paysage ne devienne trop peuplé.

« Il y a un énorme manque d’information pour les gens qui ne comprennent pas vraiment ce qu’est la consommation de cannabis, a dit M. Laren. « Nous voulions créer une plateforme et sensibiliser les consommateurs dans cette industrie de pointe de la santé et du bien-être. »

M. Fishman voyait dans la nécessité de » réduire la stigmatisation – en plus, à l’heure actuelle, elle n’est pas réglementée « . Il y a un tel manque de compréhension et de connaissance. L’éducation est la clé. » Le rôle de l’entreprise, ajoute-t-il, est de » promouvoir des choix de cannabis intelligents « .

« Nous voulons devenir le Lulumon du cannabis. »

Cela dit, ajoute Laren, « nous voulons devenir le Lulumon du cannabis. »

Leur entreprise a été mise sur pied pour aider le consommateur moyen à naviguer dans l’énorme quantité d’information et pour l’aider à démêler les points les plus fins du médicament, en plus d’offrir tout, des nouvelles et de l’éducation aux produits et souches – et même des recettes.

Par une nuit enneigée à Toronto, Hempster’s a récemment créé un dîner spécial d’appréciation des anciens combattants pour rendre hommage à dix anciens combattants canadiens en leur offrant un dîner gastronomique de sept services à base de cannabis, créé par la très respectée entreprise de traiteur Food Dudes.

Il s’agissait de la première du genre dans l’histoire du Canada.

Les anciens combattants étaient en vedette le caporal-chef à la retraite Shamus O’Reilly (du Shamus O’Reilly Show) et un leader reconnu dans la communauté des anciens combattants qui a été le fer de lance de la conversation sur le cannabis médical.

C’était l’événement inaugural de Hempster et le défi consistait à créer le repas en fonction des prescriptions individuelles de chaque vétérinaire – ainsi chaque plat était totalement différent d’une personne à l’autre. Le muffun au maïs jalapeno et au beurre d’érable d’une personne était différent de celui d’une autre. Le menu était riche en saveur et en substance – il y avait du Cappuccino de champignons magiques avec des pommes de terre marinées, de la terre de portobello, du foin de champignons et de l’huile d’herbes CBD. Il y avait du Branzino lapidé et fumé, tandis qu’un autre plat comprenait des pâtes de bacon, des tomates San Marzano, de la ricotta maison et du pesto aux noix de Mary Jane. Sept plats en tout, tous soigneusement et astucieusement conservés. Le dessert était un magnifique gâteau de lave Indica avec de la terre de noix de coco et de la crème glacée à l’azote liquide.

« Nous devions tenir compte du contenu des médicaments de chaque patient afin de fournir un niveau médical équilibré à chaque plat « , explique Ronnie Fishman, chef résident de Hempster’s, qui était chargé de s’assurer que les plats étaient infusés correctement pour chaque ancien combattant. « J’ai fait les infusions la veille, puis j’ai travaillé avec (les Food Dudes) pour m’assurer que chaque plat était soigneusement préparé. » Les infusions ont été utilisées de diverses façons, y compris en combinaison avec de l’huile ou du beurre – les défis étant que chaque souche de marijuana a son propre arôme unique qui peut soit compléter – ou submerger – l’aliment.

Le fait qu’aucun des chefs n’avait le droit de goûter les plats pour les adapter au goût et à l’assaisonnement est un autre facteur qui a aggravé la situation. « Nous goûtons avant d’infuser les plats, mais nous ne pouvons pas goûter le plat médicamenteux, » dit Fishman.

« Nous sommes ravis de participer à cette soirée inaugurale « , a déclaré Adrian Niman, fondateur et chef exécutif de The Food Dudes. « C’était stimulant et exaltant, et cela a aidé à repousser les limites de la créativité. De plus, cela aide à amorcer le dialogue sur l’utilisation appropriée du cannabis dans les aliments. Nous étudions l’avenir de la façon dont la cuisine au cannabis sera gérée. »

En fin de compte, la soirée a été une célébration des dix anciens combattants, chacun ayant donné des années de service au Canada, tous souffrant terriblement des batailles qu’ils avaient rencontrées – et du soulagement qu’ils avaient finalement trouvé dans le cannabis médical.

« Être impressionné par ce dîner est un euphémisme « , a déclaré M. O’Reilly, qui a passé 18 ans dans le service et qui est revenu à St. John’s, un homme brisé souffrant d’un SSPT grave. « Je suis humilié par cet événement. Cela me donne l’occasion de dire à quel point le cannabis a changé ma vie et celle de mes camarades anciens combattants… Ce dîner sensibilise les gens et contribuera grandement à effacer la stigmatisation de la consommation de cannabis à des fins médicales. »

Et Roey Fishman d’ajouter : « Cette soirée a été un événement incroyable pour un groupe si méritant. »